Forte de 30 ans d’expérience, votre avocat saura vous conseiller au mieux pour la défense de vos intérêts.

Menu

Que faut-il éviter dans l’engagement d’une procédure de divorce ?

De quels droits disposez-vous dans votre procédure de divorce ? Quels comportements sont à proscrire et préjudiciables lors de votre séparation ? Si le divorce entraîne des conséquences certaines sur votre quotidien, la méconnaissance de certaines informations pourrait vous empêcher d’obtenir la garde de vos enfants, une pension alimentaire ou une prestation compensatoire par exemple.

Je vous assiste alors et vous conseille dans vos démarches pour vous permettre de rester calme pendant votre séparation. Optimisez la défense de vos intérêts et adaptez votre comportement pendant votre procédure de divorce. Contactez-moi, je vous reçois en vision conférence pour vous informer des comportements à éviter.

Maintenir la vie commune pendant la procédure

En instance de divorce, vous ne savez pas si vous avez le droit de quitter votre domicile ? Vous craignez de vous voir reprocher l’abandon de votre domicile conjugal et que votre divorce soit prononcé pour faute de votre part ? Effectivement, tant que le juge ne vous a pas autorisé à vivre séparément, vous devez maintenir votre vie commune sous peine d’abandon du domicile conjugal.

Dans ce contexte, je vous conseille d’effectuer une demande auprès du juge aux affaires familiales et de l’informer de votre volonté de ne plus vivre sous le même toit que votre partenaire.

Bon à savoir : Il est fortement conseillé de déposer plainte et d’effectuer un diagnostic médical en présence de violences physiques ou psychologiques. Le but est de garantir votre sécurité en toute circonstance.

Mes conseils vous permettent de vous séparer physiquement de votre conjoint. Votre divorce peut être long et rigoureux, surtout s’il s’agit d’une procédure de divorce judiciaire. Il n’est nullement question de vous contraindre à vivre avec votre partenaire pendant ce temps, alors que vous n’en éprouvez plus aucune envie.

Pour une procédure de divorce par consentement mutuel, étant d’accord sur le principe de la rupture du mariage et sur ses conséquences, vous pouvez quitter votre logement quand vous le souhaitez. Un écrit sera toujours à privilégier, notamment pour attester de votre accord de volonté.

Contactez-nous

Avoir un comportement impulsif

Si vous souhaitez divorcer, c’est inévitablement parce que vous ne vous entendez plus avec votre conjoint et ne parvenez plus à vivre à ses côtés. S’instaure alors un véritable climat de tension dans lequel vous pouvez entrer en conflit et adopter des comportements irrationnels.

Toutes vos actions, qu’il s’agisse de SMS, de mails, de tweet ou encore d’insultes peuvent être utilisées devant les juges aux affaires familiales pour justifier les menaces, le harcèlement, la diffamation, ou de tout autres infractions. La preuve se fait par tout moyen pendant votre procédure de divorce.

Je vous recommande fortement de garder le contrôle de vos émotions. Les conséquences peuvent être importante, notamment dans le règlement des conséquences de votre séparation. Adoptez un comportement réfléchi et évitez les pièges.

Contactez-nous

Créer un dossier administratif incomplet

Votre partenaire ne vous fournit pas les documents nécessaires à la continuité de votre divorce ? Avant de l’informer de votre volonté de mettre un terme à votre union, constituez-vous un dossier administratif complet.

Au plus proche de vous, je vous informe de toutes les pièces justificatives qui sont indispensables, en lien avec votre état-civil ou votre patrimoine. Bon à savoir : un dossier administratif complet améliore la durée de votre procédure de divorce, ce qui diminue grandement vos frais d’avocat et de procédure. Faites une copie de vos documents !

Entamer un divorce par consentement mutuel pour sa rapidité

Rapide, moins coûteux et plus respectueux des volontés de chacun, le divorce par consentement mutuel peut séduire de nombreux couples. Toutefois, cette procédure ne doit pas être envisagée pour sa simple rapidité et ses avantages fiscaux. Le plus important reste la défense de vos droits et de vos intérêts. Ce que je souhaite : que vous respectiez la procédure pour ne pas être inquiété et que ne vous ne regrettiez rien. Pour ce faire, vous devez être ferme et rester concentré sur l’essentiel : défendre vos intérêts.

Les compromis sont souvent bénéfiques et respectent les volontés de chacun. Cependant, vous devez être précis sur le partage de vos biens et vous assurer du respect de votre convention de divorce. De nombreuses possibilités existent pour remettre à plus tard la division de votre patrimoine si vous estimez que la situation ne s’y prête pas.

Dans ce contexte, mon aide vous est précieuse. Ayant exercé de nombreuses années la profession d’avocat en droit de la famille, je suis à même de vous conseiller en ligne et de vous informer de vos droits. Sécurisez votre divorce en toute situation.

Négliger les tentatives de conciliation

Vous estimez que vous n’avez plus rien à dire à votre conjoint ? Vous ne souhaitez pas échanger lors d’une conciliation, estimant que toute tentative de règlement amiable est inutile ? Détrompez-vous, la conciliation est d’une importance capitale.  

Véritable levier d’une procédure de divorce, la conciliation est le moment pendant lequel le juge aux affaires familiales va déjà prendre des décisions, notamment sur le montant d’une éventuelle pension alimentaire ou l’attribution de la garde de vos enfants.

Investie au plus proche de mes clients dans la défense de leurs intérêts, je désire leur faire part de mes connaissances pour éviter toute erreur dans votre divorce. Vous avez été absent lors de la conciliation ? Adressez immédiatement un courrier au juge pour justifier votre comportement d’une raison valable. Évitez toute décision fâcheuse : comprenez l’intérêt de la procédure et adaptez votre comportement.

Consultez également :